Dieu d’Armorique

bélier

Le dieu de l’Armorique est un bélier de flamme ;
Il possède son temple, on ne sait en quel lieu.
Les druides du passé, qui le connaissaient mieux,
Lui adressaient des mots venus du fond de l’âme.

C’est un être discret, lui qui rien ne réclame,
Tous nos agissements trouvent grâce à ses yeux ;
Je le trouve amusant, ce très modeste dieu
Qui semble plaire aussi à plusieurs nobles dames.

Bélier naïf et pur, il ignore l’amour,
Bien moins entreprenant que l’auteur de ses jours ;
Avec Priape il faut que nul ne le confonde.

Vers le sombre inframonde il est prêt à partir
Sans jamais revêtir la robe de martyr ;
Peut-être est-ce le dieu le plus sage du monde.

Advertisements