Antitortue

antitortue

L’antitortue, un être lent
Mais qui survit sans assistance,
Se traîne dans le désert blanc
Tout en marmonnant des sentences.

Le désert n’est jamais brûlant ;
On y trouve un peu de pitance,
Il suffit d’avoir de bons plans
Et de franchir quelques distances.

Le désert est même un peu froid,
Ou tout au moins, il l’est pour moi ;
Si j’y vais, j’ai le corps qui tremble.

Or, cette antitortue s’en fout ;
Elle et ses copains se rassemblent
Pour bavarder, pour boire un coup.

Advertisements