Ambimulet de gueules

esmmk

C’est un ambimulet qui peut tout endurer ;
Car le travail pour lui n’est jamais un supplice,
Et son désir non plus, pourvu qu’il s’assouvisse,
Et son maître jamais ne l’entendit pleurer.

Sans doute, il ne voudra jamais s’en séparer,
Perdre un tel compagnon serait une injustice ;
L’homme, s’il advenait qu’un seigneur le bannisse,
Emmènerait la bête, il s’y est préparé.

Car la route pour deux serait meilleure à suivre ;
Et qu’importe un logis, l’essentiel est de vivre,
Vraiment, peu d’autres biens sont par eux souhaités.

Dans la même atmosphère et la même lumière,
Ils s’en iront quérir l’innocence première,
Saveur que leur seigneur n’a jamais su goûter.