Ambisphinx de sinople

tesdog

L’ambisphinx, ignorant la volupté charnelle,
Se croit fort différent des misérables chiens
Que Cupidon, parfois, entrave de son lien.
Il ne rêve jamais de muses criminelles

Qui lui feraient subir une étreinte mortelle :
Et son esprit, sans doute, est plus pur que le mien
Qui tant de fois, jadis, s’est éloigné du bien,
Projetant vainement de se montrer fidèle.

L’ambisphinx sait tenir un modeste discours
Pour accorder sa grâce, ou promettre un secours,
Pour calmer la douleur et rendre l’espérance.

Telle est donc le statut de l’ambisphinx moyen,
C’est un aimable monstre, un brave citoyen,
Et puis, moi, je lui trouve une belle apparence

Advertisements