Abel-Loup et Loup-Caïn

lup

image de l’auteur

Aux frères ennemis la vie n’est que tristesse,
Car, ainsi qu’un torrent, la haine suit son cours,
Implacable mégère au vigoureux discours,
Ce n’est pas un cadeau qu’une telle maîtresse.

Et leurs anges gardiens voudraient, avec finesse,
Rétablir dans les coeurs le fraternel amour,
Convaincus que le mal ne dure pas toujours
Et que les temps futurs sont emplis de promesses.

Mais de se détester ils ont fait le serment,
Renonçant au bonheur, acceptant les tourments
Et toujours se privant des doux plaisirs du monde.

Un archange des loups voudrait trancher le cas,
Peut-être en les plongeant aux salutaires ondes
De ce fleuve Jourdain, qu’ils ne connaissent pas.

Advertisements