Dame du nectar

Lardemelle

image de l’auteur

La dame des grands crus, quittant son auréole,
Trinque avec le serpent auprès d’un mur ancien ;
Le reptile en question, fidèle comme un chien,
À la dame adressa ces subtiles paroles :

«Du jardin de jadis nous ne regrettons rien,
Car ce fut un temps mort, ce fut une vie molle ;
Nous ne regrettons pas notre jeunesse folle,
Ni ce qui fut le mal, ni ce qui fut le bien. »

«Cependant, dit la dame, on nous mit à la porte.»
«Mais c’est ce qui pouvait nous arriver de mieux.»
La dame ne veut plus débattre de la sorte,

En silence elle boit la coupe de vin vieux,
Elle goûte au nectar que Dieu le père approuve
Et que lui ont vendu les enfants de la louve.

Advertisements