Saint Gulier

image de l’auteur

Ce saint de bonne humeur, dont l’abord est plaisant,
Mais étrange, songez qu’il n’a ni dieu ni maître ;
Faut-il, à ce propos, le faire comparaître
Devant l’inquisiteur aux arguments cuisants ?

Je dis qu’on doit l’absoudre, il n’est pas malfaisant,
Ce n’est qu’un brave ermite, et ce n’est pas un prêtre;
Or, si vous lui parlez, ce qu’il prétend connaître,
Il ne le puise pas en des bouquins pesants.

Ce saint sans religion, qu’il nous ait en sa garde,
Qu’on en dise du bien dans les chansons des bardes;
Qu’il songe en liberté, qu’il médite à loisir,

Dans son refuge, loin de l’humaine misère,
Plus distant des cités qu’un berger de Lozère ;
Saint Gulier, le patron de notre bon plaisir.

Advertisements