Ours alchimiste

Alignan

image de l’auteur

L’ours casse des noyaux pendant toute une année,
Il compte les neutrons, ça l’amuse toujours,
Il ressent pour les quarks un véritable amour,
Il peut leur consacrer ses nuits et ses journées.

Sa recherche, pourtant, n’est pas très ordonnée,
Il s’embrouille souvent dans les éléments lourds ;
Si, sur ses résultats, il veut faire un discours,
Rien n’en est retenu par la foule étonnée.

À son statut, pourtant, le plantigrade tient,
D’alchimiste, vraiment, le titre lui revient ;
Un projet dessus l’autre, et jamais il ne cesse !

Il casse les noyaux, puis il aime en parler
Dans les savants congrès, quand il peut y aller,
Car cette fantaisie est sa seule maîtresse.

Advertisements