César lotophage

Bas-en-Basset

image de l’auteur

Jules, pour amortir le trouble de son coeur
Et pour éteindre en lui de sinistres pensées,
Suit des distillateurs la recherche avancée
Qui pourra vaincre, un jour, son âme de vainqueur.

Tant de soulagement à n’être plus penseur,
À fuir le souvenir de sa gloire passée :
Car il préfère à tout la dérive insensée
Qu’apporte le lotus à l’étrange douceur.

Il donne ses trésors de vieux conquérant riche,
Des terrains à bâtir et des jardins en friche ;
Tout cela pour pouvoir s’étendre, et sommeiller.

De la guerre il oublie la meurtrière danse,
La rumeur combative et la marche en cadence :
Il ne sait plus pourquoi il a tant travaillé.

Advertisements