Demi-tour

image de l’auteur

Le long serpent de mer s’hydrate sous la lune ;
Comme beaucoup de gens, c’est un demi qu’il boit,
Mais son verre est géant, comme une tour sans toit,
Quand il vient consommer, ce n’est pas pour des prunes.

Le reptile, absorbant tout ce liquide froid,
Pense qu’aux vrais soiffards la tour est opportune ;
Et jamais la boisson ne coûte une fortune,
On ne surtaxe point sa dignité de roi.

Engourdi par le goût de la bière qu’il lampe,
Il devient un poète, un rêveur au coeur pur,
Ou cet ermite fou qu’on voit sur les estampes.

La maître de la tour, un tavernier obscur,
Laissera méditer ce monarque qui rampe,
Jusqu’à ce que la nuit se perde dans l’azur.

Advertisements