Veau marin

veau-marin

image de l’auteur

Ce veau n’était point fait pour être charpentier,
Non plus pour s’exprimer par romans et nouvelles,
Mais, naviguant sur l’onde,il semble avoir des ailes,
C’est un vrai veau marin, la mer est sa moitié.

De son père amiral, on le sait héritier,
Qui fut, dans les combats, un flibustier rebelle ;
Moins de cornes pour lui, un peu plus de cervelle,
Il comprend que mieux vaut faire envie que pitié.

Sa casquette est royale et vaut une couronne,
Le matelot sourit quand son humeur est bonne,
Et dans le cas contraire, il se tient à carreau.

Quand il deviendra vieux, soyez-lui charitable ;
Laissez-le raconter ses exploits véritables,
Offrez un peu d’avoine au sénile taureau.

Advertisements