Stéphane Cattaneo

15781131_1519368848084127_4472105063051723950_n.png

Toile, d’après Stéphane Cattaneo

Stéphane a terminé ce beau tableau qu’il signe
Cattaneo, car c’est, le saviez-vous, son nom.
Il s’interroge alors : le vendra-t-il, ou non ?
D’un musée, d’une expo, la toile est-elle digne ?

Choisissant un papier plus blanc que n’est un cygne,
Il traça mon portrait, au temps où son renom
Était confidentiel ; de tels artistes n’ont,
Quand ils sont débutants, qu’éloges en trois lignes.

Stéphane, si souvent nous avons ri ensemble,
Je peux te consacrer un sonnet, que t’en semble ?
En souvenir des mots du grand Gérard Mentor.

Or, tu as bien raison de jouir de ta peinture,
Même lorsque tu dois te serrer la ceinture ;
Elle est comme un printemps, n’en déplaise aux butors.

Advertisements