Clown du canal

kanal

image de l’auteur

Il a des réparties plutôt spirituelles,
Son maître lui apprit, jadis, des mots d’esprit ;
Il ne désire pas les mettre par écrit,
Ni les offrir, en ville, aux passants des ruelles.

Il préfère les eaux, dans leur course éternelle,
Et la berge au héron pouvant servir d’abri ;
Cet échassier, pourtant, presque jamais ne rit,
Le clown redit sa blague et la trouve assez belle.

Le rire est bon pour l’âme, ainsi que pour le corps ;
Du plaisir amoureux imitant les transports,
Il peut ensoleiller une journée bien froide ;

Le plaisantin persiste, et jamais ne fléchit,
La surface des eaux, semble-t-il, réfléchit
Le douteux contenu des vannes les plus roides.

Advertisements