Dame des pavots

dm-d-pv

image de l’auteur

La dame des pavots souvent rêve de mort,
Et son réveil, parfois, semble se faire attendre ;
Et quand son regard voit le bois devenir cendre,
Son coeur, si fatigué, ne peut plus battre fort.

Un beau rêve nocturne est le plaisir suprême,
Un sombre cauchemar se termine en sanglots…
Qui voudra consoler la dame des pavots ?
Il lui faudra compter, je crois, sur elle-même.

Quand elle avait vingt ans, comme elle aimait courir !
Rencontrer un bel homme au temps des douces brises,
Parler de presque rien, se montrer fort éprise,
Jamais, au grand jamais, ne songer à mourir…