Demeure épiscopale

dem-epis

image de l’auteur

L’évêque en son palais présente un fier visage,
Un peu sévère, même, il fait peur aux marmots ;
Ils sourient à nouveau, dès qu’il leur dit un mot,
Ses murs, depuis longtemps, sont dans le paysage.

Les bourgeois du canton pensent qu’il est un sage,
Car son absolution met leur âme en repos ;
De leur coeur purifié, de leur ventre dispos,
Ils éprouvent alors la joie, sur son passage.

On dit qu’en sa demeure est un doux petit page,
Que ce garçon devient, de jour en jour, plus beau
Et que sa pureté prend un éclat nouveau
Quand le printemps revient : rien n’est meilleur présage.

Advertisements