Cervidés grimpeurs

grpr22

image de l’auteur

Grimpons au soleil, grimpons sous la lune,
Grimpons à cet arbre, il fait bon, là-haut.
Nous nous déplaçons dans la forêt brune
Comme se déplace un poisson dans l’eau ;

Galope sur l’herbe et cours sur la dune ;
Puis monte au mur noir, au tronc du bouleau,
Car c’est en hauteur qu’on cherche fortune,
Tant pis s’il fait froid, tant pis s’il fait chaud.

C’est nous les malins, les grimpeurs qui passent
Où l’humain balourd point ne passerait ;
Mais il prétendra, pour sauver la face,
Que son corps pesant s’envole, en secret.