Charmeur de démons

n-ch-d

image de l’auteur

Nicolas, non content d’exercer la prêtrise,
Soumet quelques démons, mais sans sévérité;
Loin de les effrayer avec sa sainteté
Il leur permet à tous de danser dans l’église.

Il sait, pour les tenir, l’incantation précise ;
S’ils passent la limite, il peut les arrêter,
Ce ne sont des voyous ni des enfants gâtés,
Mais de bons paroissiens, vois-tu, quoi qu’on en dise.

Au vieux bénitier sont grenouilles attachées,
Craignant que leur ferveur par eux soit empêchée :
Tout démon leur déplaît, cela n’est pas nouveau.

Or, Nicolas déploie sa patience infinie
Pour installer dévote et diable en harmonie,
Comme on enseigne au chien à ne pas mordre un veau.