Renarde mélomane

renarde.png

image de l’auteur

Une renarde au clavecin
Nous imita les vents farouches
Suivis d’un ténébreux tocsin,
Toutes ses griffes sur les touches.

Or, nous l’écoutions tristement,
Perdus dans nos rêves tragiques,
Des cordes le gémissement
Semblait une chanson magique.

On se retenait de parler,
Pris par cette immense harmonie,
Le son avait l’air de couler
D’une fontaine de génie.