Lune des monstres de sable

ln-d-msr.png

image de l’auteur

Lune dansant jour après jour,
Aux pensées que nul ne devine ;
L’astre dont elle fait le tour
N’est pas très nouveau, j’imagine.

Des monstres de sable, un peu fous,
Disent : « Amusons-nous, que diantre !
C’est mieux que de planter des choux,
Bien que le chou plaise à nos ventres.. »

L’infante vêtue de satin
Les écoute, et les laisse dire ;
Ils sont bien tordus, c’est certain,
Mais ils protègent son empire.