Ambicrocodile

ambicroco.png

image de l’auteur

C’est l’ambicrocodile, il aurait bien envie
D’être aimé d’Aphrodite ; et ce monstre obstiné.
Ne reste point au rang qui lui fut ordonné ;
À la vouloir séduire il consacre sa vie.

Longtemps demeurera sa quête inassouvie,
À de telles amours il n’est pas destiné.
Si dans la peau d’Arès il était plutôt né,
Peut-être la déesse eût-elle été ravie.

Chaque fois qu’il en parle, un corbeau familier,
S’en va, mauvais plaisant, rejoindre l’atelier
Du lourd Héphaïstos, dont l’âme est consumée

D’un feu de jalousie qui brûle à tout moment ;
Et dans maint hôpital s’en souvient un amant
Dont le stupide espoir est parti en fumée.