Rongeur-forgeron

hxp-fgn.png

image de l’auteur

Son instrument n’est pas sonore ;
Ce maigre rongeur-forgeron
S’enivre, sans bruit, dès l’aurore,
Dès l’heure où sonne le clairon.

À peine si son feu s’ allume
Ses doigts par le froid sont mordus,
Et son atelier dans la brume
Est d’un bricoleur éperdu.

De la Noël au jour de Pâques,
Il prend des breuvages d’enfer ;
Son frère Jean, son frère Jacques,
Bien mieux que lui forgent le fer !