Nécropole surprenante

cmtr.png

image de l’auteur

Cimetière étonnant, la gardienne est Cassandre,
Le funèbre jardin s’étend au bord de l’eau ;
Le soir, on y allume un millier de flambeaux
Ainsi que des lampions qu’aux arbres l’on voit pendre.

Les nocturnes oiseaux disent des choses tendres
Et racontent combien le firmament est beau,
Le feu danse à minuit au-dessus des tombeaux,
Et gagne le rivage où je le vois s’étendre.

Mon flambeau c’est la rime à la douce fureur :
La rime est un tombeau pour toutes mes douleurs,
Cassandre est mon garant, prophétesse divine.

De tous les disparus que la tombe détient,
Quel est le souvenir qu’aujourd’hui je retiens ?
Mieux vaut qu’auprès de moi, vifs, je les imagine