Trèfle à quatre ours

t4o.png

image de l’auteur

C’est le trèfle à quatre ours ; on l’admire, on le loue,
Son travail au labo n’est pas sans sans intérêt ;
Bizarre et surprenant, il est beau comme il est :
C’est un de ses pareils qui inventa la roue.

Quand il parle, on en rit ; quand il travaille, il joue ;
Chaque jour un poème en son athanor naît :
Dans l’université tout l’amuse et lui plaît,
Il y trouve du sens, trouvant l’or dans la boue.

Mais il a ses défauts, je ne le cache pas,
Il est parfois pénible au moment des repas ;
Car, comme un gentilhomme, il ne sait se conduire :

Donc, le trèfle à quatre ours n’est certes pas un saint,
Mais il n’est en son âme aucun germe malsain,
À nulle créature il n’est taillé pour nuire.