Loi de l’oie

l-d-l-o.png

image de l’auteur

L’oie magique a pondu sans bruit
L’oeuf fécondé par un monarque,
Un jour qu’il voguait dans sa barque
Juste après la fin de la nuit.

La jeune oie, dans l’oeuf contenue,
Sire, aura-t-elle vos beaux yeux ?
Enfants des rois, enfants des dieux,
Votre nature est mal connue.

Les seigneurs sont parfois follets,
Leurs amours en sont le reflet,
Témoin Jupiter et ses brunes ;

Au ciel,un ange a chuchoté :
« Ce qui commence d’exister,
C’est plus beau qu’un enfant de lune. »