Moine-porc

mn-prc

image de l’auteur

Voici le moine-porc, une prière aux lèvres ;
Il se rend à l’autel, sans frayeur et sans fièvre,
Récitant son latin, connaissant sa leçon,
Cela sonne en son coeur ainsi qu’une chanson.

Inclinant son menton sur sa vaste poitrine,
Il garde le coeur froid, car nul feu ne le mine ;
Dans l’ancienne Écriture, il sait comment puiser,
Il affirme une foi qu’on ne saurait briser.

Fidèles ne vont point se moquant de sa tête,
Ils estiment ce moine une charmante bête,
Ne sachant s’il est fait pour l’immortalité,
Mais toujours admirant son âme en liberté.