Ambiméduse

abmd.png

image de l’auteur

La rouge Ambiméduse à l’alchimie se voue ;
Du maître Paracelse ayant lu les écrits,
Coupant la mandragore en dépit de ses cris,
Elle sait transmuter mieux que moi, je l’avoue.

Au fil des longues nuits, sa fortune se joue ;
Un bocal de graviers devient un bol de riz,
Un vieux sabot se change en vaisseau d’un grand prix,
Ce sont là des succès que nul ne désavoue.

Dès demain, surpassant ces petites victoires,
Elle accomplira l’Oeuvre, et connaîtra la gloire ;
Son génie inventif ne peut être abattu.

Son coeur est endurant, dont la sagesse est grande ;
De la pierre magique elle fera l’offrande
Au fier guerrier, jadis par elle combattu.