Ambilicorne

ablc.png

image de l’auteur

Ambilicorne allant sur la route mouillée
Très modeste animal sortant sans ornements,
Loin de ton lieu natal, tu te meus sagement
Par la longue chaussée austère et dépouillée.

Aux coins des carrefours sont des plaques rouillées,
Chargées de graffitis par de vils garnements ;
Quand ils sont amusants, tu souris largement
Tu sais qu’il n’est par l’art nulle chose souillée.

Quand la forêt jaunit comme un fruit altéré,
L’esprit de la licorne en est fort apaisé,
Ce changement convient à ce monstre indomptable.

De sa crinière on voit danser le flot épais,
Dans son regard on trouve une source de paix.
Mainte chose l’enchante et nulle ne l’accable.