Arbre à démons

aad.png

image de l’auteur

Vois cet arbre à démons, porteur d’étranges fruits,
Occupés à songer à leurs femmes aimées,
De ce temps où leur âme étaient bien parfumée,
Démons un peu séchés, dont les coeurs sont détruits.

Combien de fois chacun se vit-il éconduit
(Sans que, pour aussi peu, sa vie en fût brimée)
Par ces dames de coeur, de désirs animées,
Dont, chaque siècle, sont maints grands hommes séduits !

Regarde bien cet arbre, et contemple ses branches,
Vois-le sans t’effrayer d’un monstre à face blanche :
Son mauvais caractère, il est fort attiédi.

Mais souviens-toi aussi des princesses songeuses
Que tu reçus chez toi, modestes voyageuses,
Afin de leur montrer des plaisirs interdits.