Ambipie

ambipie.png

image de l’auteur

L’ambipie au bois dort, et rêve un univers ;
Des milliards de soleils se lèvent et se couchent,
Des herbivores fuient les prédateurs farouches,
Un vieux poète boit sous la lune aux yeux verts.

En inframonde sont mille démons pervers ;
Le jargon très ancien qui surgit de leur bouche
Forme un texte bizarre, et chargé de mots louches,
Grondement des volcans, terrible vent d’hiver.

Vient un ange gardien que l’ambipie appelle ;
Il n’est ni de velours vêtu, ni de dentelles,
Mais porte, triomphant, la robe d’Osiris.

Il embouche trois fois la trompette dorée ;
Les humains, découvrant son image adorée,
N’ont pas noté que c’est un avatar d’Iblis.