Ambibonhomme

ambibnm.png

image de l’auteur

L’ambibonhomme, il est fou, mais pas con,
Mangeant du pain sans retourner la terre ;
Dans sa cabane, il se rit du tonnerre
Et voit l’éclair du haut de son balcon.

Que répond-il, si nous le critiquons ?
Il n’est de ceux qui partiront en guerre,
Mais bien de ceux qui offriront un verre,
Et, dans le calme, avec lui nous trinquons.

L’ambibonhomme, il ne veut pas de maître,
Il vit sa vie sans le secours d’un prêtre,
De cette farce, il est le seul acteur.

À lui tout seul, il forme un bel ensemble ;
L’ambibonhomme est heureux, ce me semble,
Si tu m’en crois, sois comme lui, lecteur.