Cinquante-troisième carte

53e-c.png

image de l’auteur

Le fou nommé Joker rit du matin au soir,
Lui qui n’est pourtant pas de première jeunesse;
Mais il avale aussi le bon vin du pressoir,
De l’aube lumineuse au sombre jour qui baisse.

Il tient son âme ouverte aux parfums d’alentour,
Puis il sait deviner les mouvements de l’onde,
Il ne perd pas son temps à rechercher l’amour,
C’est un farceur atteint de sagesse profonde.

Un jour, on descendra son petit coeur vivant
Au funèbre caveau, trépassé, solitaire,
Comme une feuille morte, emportée par le vent,
Que l’arbre généreux vient offrir à la terre.