Le seigneur des mondes

3247A.3L.jpg

(la suite en prose)
Alors le Seigneur des Mondes organisa le “pantodrome” (la cour de récréation) comme une petite entreprise de faible valeur culturelle et artistique.

Il décréta.

Chose qu’il savait faire.

Il écrivit sur un parchemin:

Nous avons un scriptorium. Lorsque les moines pensent avoir soif, ils doivent regarder la clepsydre. Si celle-ci indique un temps où l’on peut boire, tant mieux pour eux, et pour le scriptorium.

Si c’est un temps de fermeture de la buvette, qu’ils offrent au Seigneur des Mondes leur soif, et leur frustration.

Si c’est un temps qui ne précède qu’à peine celui de la fermeture de la buvette, qu’ils fassent le raisonnement qui va suivre.