Empereur fatigué

epr-f.png

image de l’auteur

L’empereur convoqua le chef des moines chauves :
Ensemble, ils ont marché dans le parc verdoyant,
Et l’empereur tenait des propos ondoyants,
Le prêtre transpirait dans son écharpe mauve.

La fin du jour, sur eux, luisait d’un éclat fauve,
Cent mille oiseaux peuplaient les bosquets chatoyants,
Le vieillard progressait, mais d’un pas vacillant,
Pressé de regagner sa confortable alcôve.

Pendant tout ce temps-là, le religieux fluet
Écoutait sa parole et demeurait muet.
Comme il l’était souvent dans le coeur de son temple.

Or, son sens du devoir ayant pris le dessus,
Il lui dit : «Mon Seigneur devrait s’être aperçu
Que, d’Empereur sans charge, il n’y a point d’exemple».