Seigneur des trolls

s-d-tr.png

image de l’auteur

Invité chez les trolls, je fis la découverte
Du palais seigneurial, sur lequel est posé
Un toit monumental aux reflets ardoisés,
Demeure magnifique et noblement couverte.

Pour y ranger le vin, des souterrains boisés,
Ainsi que la prunelle et que l’absinthe verte,
Car le seigneur des trolls sait tenir table ouverte
Dans le confort feutré d’un salon pavoisé.

Les arbres du jardin, déployant leur ramures,
De plusieurs bardes-trolls abritent les murmures,
Produisant mille fleurs aux pétales cuivrés.

Les salles du palais s’ornent de ce poème
(Je trouve assez flatteur cet hommage suprême),
Qu’aucun troll, cependant, ne daigne déchiffrer.