Pratchett voit des hippopotames

ipopo.png

Jamais nous n’enfilons une chemise blanche,
Nous nous promenons nus, la nuit comme le jour !
Pourquoi un caleçon vêtirait-il nos hanches ?
Notre écu nous suffit pour aller à la cour.

À la guerre, peut-être, un heaume noir nous voile
Car de n’en pas porter ne serait pas rusé ;
À danser et rimer sous les froides étoiles,
Nous n’avons jamais craint, c’est vrai, d’être exposés.

Nous rêvons, en dansant, à des gazelles brunes,
À de beaux échassiers se montrant sans apprêts,
Et puis à des jardins sans clôture importune :
Ainsi passent nos nuits, lorsque l’air est bien frais.