Double manoir

double-manoir.png

image de l’auteur

Ce double manoir a deux portes,
La basse est pour les âmes mortes ;
Rien de ce qu’elles ont souffert
Ne franchit ces battants de fer.

Mais ceux d’en haut sont languissants,
Car leur délire, surgissant
Du profond du manoir de flammes,
Tourmente leur coeur et leur âme.

De ce lieu, l’ange tutélaire
Épargne au pécheur sa colère,
Qui, depuis si longtemps vivant,
Ne s’en soucie, dorénavant.