Connus comme deux loups blancs

2-l-bl.png

image de l’auteur

Je vous ai vus ! Je vous ai vus !
Votre fourrure est toute blanche,
Vous marchez sans casser les branches,
Loups blancs ! Je vous ai reconnus.

Souvent, vous dressez les oreilles,
Vous êtes deux, et non pas trois,
La faim vous fait saillir du bois,
Mais vous ne mangez pas d’oseille.

Un grand corbeau est survenu,
Combien blanche était sa défroque !
Ses cris aux vôtres s’entrechoquent,
L’écho les rend par le menu.