Marchands de poisson

mar-ps.png

image de l’auteur

À nos jolis poissons, accordez un regard,
Proclament les marchands, dans la foire champêtre.
Ils attendent longtemps la faveur du hasard,
Pris, parfois, d’une envie de tout envoyer paître.

Achetez des poissons, choisissez des filets,
Ils sont frais d’aujourd’hui, voyez, ma bonne dame !
Les deux marchands frileux referment leur gilet,
S’approchant du chauffoir et de sa maigre flamme.

Ah, misère de nous, a dit le plus bavard,
Quel pénible métier ont choisi nos ancêtres !
Au lieu de tout ce temps passé sur le trimard,
Comme il serait plus doux d’être bourgeois ou prêtres !

Advertisements