Sobre hexapode

xii.png

image de l’auteur

L’hexapode d’argent, dont l’âme est éclairée,
Habite, en plein désert, une maison vitrée.
Dans tout le paysage, on ne voit rien de vert,
L’abri est une serre, on peut voir au travers.

L’étoile Fleur de Lys, protectrice adorée,
Répand, quand vient le soir, une lueur dorée ;
Le monstre aime l’air sec, il vit loin de la mer,
Mangeant, quand il a faim, les insectes des airs.

Il est sobre et pensif, indolente est sa vie,
Le plus clair de son temps se passe en rêveries,
Tranquille est son réveil, il s’endort sans effroi.

Serais-je heureux aussi, moi-même, loin du froid ?
J’aimerais le désert, ou du moins, je le crois :
Les dunes, peu à peu, deviendraient mes amies.