Trois taureaux justiciers

3-tx.png

image de l’auteur

Le taureau de pourpre s’enflamme
Dans le plus redoutable feu,
Cela lui importe assez peu :
Il n’a pas bien chaud, quand il crame.

Le taureau d’argent aux yeux clairs,
Règne sur la terre embrumée ;
Il a trois vaches bien-aimées
Qu’il honore, été comme hiver.

Mais le taureau d’or, sous son charme
Tient le ciel en toutes saisons ;
Il ne permet ni trahison,
Ni les combats, même sans armes.