Un ange double

ange-double.png

Image de Cochonfucius

Cet ange vient des lieux dont les chimères viennent,
On ne sait s’il accède à la réalité ;
Il se tient dans les airs, où les sylphes se tiennent,
Je l’ai vu, l’autre jour, en train de méditer.

Inspire-moi des vers, toi qui dans l’éther voles,
Traduis-moi les propos de ce bel oiseau blanc ;
Ou trace sur les cieux, de ton bras bénévole,
Un mot pour rassurer mon pauvre coeur tremblant.

Tu peux même chanter une chanson débile,
Que les fous comme moi, j’en suis sûr, aimeront ;
Je la retranscrirai d’un pinceau malhabile
Pour amuser les rois, les ducs et les barons.