Joyeux primate

lunar-new-year-of-monkey-chinese - Copie.jpg

Image d’Herald Dick

Singe de Chine, aimant les plaisirs de la vie,
Tu n’es jamais astreint au labeur douloureux,
Ni ne dois dans tes choix te montrer rigoureux ;
Car ton âme jamais ne peut être asservie.

Au temps où l’existence est souvent obscurcie,
Tu savoures des fruits dans le bocage ombreux ;
Ton sommeil est exempt de songes ténébreux,
Ta personnalité ne s’est pas endurcie.

Quel plaisir, si j’étais ce primate ici-bas !
Éperdu de loisir, jusqu’au temps du trépas,
Combien je goûterais l’écoulement des heures ;

Mais non, je suis humain, j’apprécie la rigueur,
Je mérite ma joie au prix de ma langueur,
Il suffit seulement que mon espoir ne meure.