Prêtre-lion de gueules

Corbara_blason.gif

Image d’Herald Dick

C’est un abbé félin qui ne croit à nul Dieu,
Mais qui vit assez bien sur une rente acquise ;
Nulle âme par ses soins ne fut jamais conquise,
Nul pécheur, grâce à lui, ne gagnera les cieux.

Peut-être, une dévote, émue par ses beaux yeux,
Quelques émois en lui suscite, et les attise ;
Rien ne lui servirait de se montrer éprise,
Il connaît Cupidon, mais Bacchus lui plaît mieux.

Mais que vaut un tel prêtre, et que vaut son service ?
La paroisse en a-t-elle un réel bénéfice ?
La question est posée, c’est tout à fait normal.

Aussitôt qu’il l’entend, le vicaire proteste :
— Sans être un défenseur de la cause céleste,
Notre abbé, sachez-le, ne chante pas trop mal !