Sinople, azur et gueules

gambie_cocarde

Image d’Herald Dick

La prairie de sinople est un lieu de plaisir,
On n’y accomplit point de tâches rigoureuses ;
On y prendrait plutôt des poses langoureuses,
Laissant parler la joie, le rire et le désir.

Si c’est le ciel d’azur qu’il te plaît de choisir,
On y voit s’ébaudir des formes vaporeuses ;
C’est vraiment le haut lieu des luttes amoureuses,
Des divertissements, des aimables loisirs.

Le sinople et l’azur sont mes bornes ultimes,
Cet univers paisible a toute mon estime ;
D’explorer d’autres lieux, je m’en passe, ma foi.

Or, nous ne savons rien sur le monde de gueules ;
De page en nos atlas, sur lui, pas une seule,
Pour y faire un plongeon, ne comptez pas sur moi.