Le roi rouge et les moissons

shield_of_arms

Image d’Herald Dick

Le roi rouge, écoutant les moissonneurs chanter,
Voudrait accompagner leurs voix sur une lyre ;
Le maître du pays se sent un joyeux sire,
La récolte de blé brille par sa beauté.

Ni seigneur, ni manants n’ont l’esprit tourmenté ;
La nature apportant le meilleur ou le pire,
Ces très sages humains le prennent sans rien dire,
Acceptant la routine ou bien la nouveauté.

Le soleil de l’été, de son regard de flamme,
Fait, plus que de raison, briller les yeux des femmes ;
On dirait que jamais ne surviendra la nuit.

Les saisonniers, heureux de ce noble exercice,
Au possesseur du champ portent son bénéfice ;
Je les vois occupés à trinquer avec lui.