Chevalier à la bannière d’azur

st-moritz

Image d’Herald Dick

Le beau chevalier vainquit par magie
Cent dragons qu’il a tirés du sommeil ;
Puis il a prié sur l’herbe rougie
De leur sang vermeil.

En recommandant son âme immortelle
Au puissant Merlin, vieillard plein d’entrain,
Il salue la reine et dit devant elle
Deux ou trois quatrains.

C’est un chevalier qui jamais n’offense
Ange ni démon, ni diable ni dieu,
On le voit toujours prenant la défense
Des maîtres du lieu.