Ange-portier

Torun-PL

Image d’Herald Dick

L’ange d’azur, veillant sur une ville immense,
Ouvre et referme aussi le vieux portail rouillé ;
Gardien de la cité de sagesse et démence,
Auprès de ses remparts, il est agenouillé.

Quand il entend sonner l’église Notre-Dame,
Il songe aux citoyens qui tous craignent la mort ;
Quand l’océan voisin est parcouru de lames,
Il apaise aussitôt les eaux noires du port.

Qui veut quitter le bourg, cet ange l’en délivre ;
Il ouvre le portail, sans demander d’argent,
Il efface le nom sur la page du livre,
Laissant partir le gars, sans en parler aux gens.