Deux anges de sable

Coat_of_Arms_of_Quito

Image du blog Herald Dick Magazine

Perchés sur le sommet d’un temple très ancien,
Ils sont noirs, comme sont les polytechniciens
Dans leur grand uniforme ; eux, ce sont les deux anges
Qui, dans le matin clair, de simples mots échangent.

Plus tard, ils voleront au-dessus des grands bois,
Aux sources de fraîcheur buvant plus d’une fois,
Puis ils s’élèveront dans les hauteurs du vide
Jusqu’à pouvoir toucher les beaux astres limpides ;

Anges noirs, chaque jour vous est nouveau départ,
Votre part de ce monde est la meilleure part.