Minotaure d’argent

Crete_minotaure

Image du blog Herald Dick Magazine

Minotaure d’argent, tu te nourris d’orages ;
Les récits d’autrefois nous en font le tableau,
Avec la grande pluie, tombant comme un rideau
Sur ton grand Labyrinthe, invraisemblable ouvrage.

Tu bois cette fraîcheur qui tombe des nuages,
Le peintre-magicien dégaine son pinceau
Et te peint, ruisselant, embelli par cette eau,
De la séduction même une vivante image.

Minotaure d’argent, ton oeil n’est pas trompeur,
Il brille d’autant plus que monte la vapeur
Dans le dédale obscur, le lieu de ta constance.

Minotaure d’argent, philosophe de paix,
Merci à l’artisan qui retrace tes traits
Sur le mur du palais, en signe d’espérance.