Le bouc avec la cavale aquatique

cardiff

Image du blog Herald Dick Magazine

La jument de la mer vit dans les eaux profondes ;
Mais elle en sort, parfois, dans la clarté du jour.
Avec le joli bouc, elle vit un amour
Qui leur fait partager les joies de leurs deux mondes.

Au temple, s’abritant de l’orage qui gronde,
Les attend le dragon, grand seigneur en sa Cour ;
Il leur offre un asile en sa plus haute tour,
Un abri fort douillet, dans la muraille ronde.

Ainsi, s’appropriant ce refuge admirable,
Dans l’échange amoureux de propos adorables,
Le bouc et la jument bavardent à mi-voix.

Laissons-les partager leur aimable délire,
Ce qu’ils sont devenus, je ne puis vous le dire,
C’est si loin, c’est si loin, ces contes d’autrefois !